• contact@france-elles.com

Un Mouvement citoyen !

Qui propose un modèle de société où l’égalité homme-femme tiendra une place centrale, avec une vision universelle de sororité et de fraternité.

Citoyenneté !

Citoyennes avant tout, les « Elles » s’engagent pour promouvoir les idéaux démocratiques et républicains. Elles tiennent à l’édification d’une société dont la vie politique s’inscrirait dans une morale et éthique irréprochable.

Égalité !

Les « Elles » luttent pour une société qui assure l’équité et l’égalité entre tous les citoyens, Elles veulent favoriser la présence et la parité des femmes en politique, réaffirmant ainsi leurs droits fondamentaux.

Fraternité !

Les différentes commissions des « Elles » travaillent à construire un nouveau monde citoyen et égalitaire sur des sujets comme : l’éducation et l’école, la famille élargie, la Santé, le vivre ensemble citoyen, l’économie.

6 septembre 2016 : avec trois amies Géraldine Hochet, Sophie Gitton Bertheas et Laure Nelly Amalric, nous avons fondé la France a des Elles, mouvement citoyen qui avait pour but de mobiliser la société civile autour de la cause des femmes, de la protection de leurs droits fondamentaux et la promotion de la voix féminine dans le monde politique.
Avec l’aide et les idées de nombreuses amies, nous avons construit un ensemble de propositions qui avaient toutes pour but de favoriser l’égalité homme/femme dans notre pays.
Nous avons pris la route, proposé des conférences, échangé avec celles et ceux qui partagent nos idées et l’incroyable s’est produit : de Paris à Porto Vecchio, de Toulouse à Nice, la mobilisation a été grande.
Nous avons alors décidé avec l’aide du Mouvement 100%, du Rassemblement eco citoyen et de l’Alliance Ecologique Indépendante, de proposer des candidates et candidats aux élections législatives.
11 Juin 2017 : 40 de nous ont porté les idées et les espoirs de la France a des Elles, et plus de 10500 électeurs ont choisi de soutenir notre démarche. La tache a été immense, mais nous avons réussi tous ensemble à mettre en lumière notre cause.
6 septembre 2017 : un an déjà. La France a des Elles est toujours là et continue sa mobilisation ; nous allons envoyer à la secrétaire d’état aux Droits des Femmes, Marlène Schiappa, nos idées et notre programme. Nous espérons qu’elle nous entendra.
Merci à tous les ELLES et les ILS pour cette première année riche en aventure, en actions, en espoirs ! Ce n’est qu’un début, d’autres taches nous attendent et nous ne faillirons pas.
Nous continuerons à être les portes voix de cette égalité des droits et des chances nécessaires pour nous et nos filles.

Valérie SACHE GROUES, présidente de la France a des ELLES
... Voir +Voir -

Afficher sur FB

Nos Commissions !

Organes de travail essentiels de notre mouvement, les Commissions préparent le programme politique de manière participative, et informent les adhérents des avancées de leurs réflexions.
Previous
Next
citoyennete-thumb
L’accès ou le non accès des femmes à la pleine...
commission-education-thumb
L'éducation joue un rôle majeur dans la transmission ou la...
justice-thumb
La vision et la nature des Femmes en fait des...
famille-thumb
la Famille étendue est un ensemble de plusieurs personnes d'une même...
medecine-thumb
Le fait d'être femme a sur la santé des conséquences...

Témoignages

"Le sexisme est plus profond et plus endémique encore que le racisme." - Benoîte Groult, philosophe et écrivain française

Benoîte Groult

"Alors que nous avons le courage d’élever nos filles comme nos fils, nous avons rarement le courage d’élever nos fils comme nos filles." - Gloria Steinheim, Journaliste américaine

Gloria Steinheim

"Je n’ai jamais été capable de définir précisément ce que voulait dire le féminisme : je sais seulement qu’on me désigne comme féministe chaque fois que j’exprime des sentiments qui me différencie d’un paillasson." Rebecca West - Femme de Lettre

Rebecca West

"Dans une réunion féministe, je suis là pour aider, pour soutenir, pour encourager. Je ne suis pas d’accord? Je pense qu’il y a une meilleure façon d’agir? Ce n’est ni le lieu ni le temps pour le dire. Parce que je ne suis pas directement concerné par le combat en cours, parce que je ne suis pas victime, parce que je ne suis pas dans le camp de celles et ceux qui sont en détresse..." Saeptem, Journaliste

Saeptem

Nos Partenaires !

Aller à la barre d’outils